Verdun en Meuse

Les lieux de visites de la ville

  • Le palais Episcopale, lieu d'art et d'histoire qui héberge le Centre Mondial de la paix.
  • La cathédrale Notre Dame et son cloître : construite au 10ème siècle, c'est e plus vaste édifice romain de Lorraine.
  • Le musée de la Princerie : musée d'art et d'histoire de la ville de Verdun.
  • La porte Chausée, la porte Saint-Paul, la porte Châtel : ce sont les portes défensives de la ville de Verdun, 14ème siècle.
  • Le parc Japiot : parcours des rosiers de la Grande Guerre. En juillet et août, vous avez les après midis musicales. Toute l'année, des jeux pour nos petits.
  • Le Monuments aux morts aux enfants de Verdun
  • Le monument de la Victoire : archive des soldats morts sur les champs de batailles de Verdun.
  • La citadelle souterraine : circuit en" wagonnet", pour découvrir la vie des poilus.
  • La citadelle Haute : lieu resté secret, on le visite que depuis 2009, en juillet et août avec guide.
  • Le carrefour des Maréchaux : statues représentant des Généraux et des Maréchaux des Premier et Second Empires ainsi que de la Première Guerre Mondiale. La Villa Chantal se situe au carrefour des Maréchaux, à 200 mètres de la citadelle souterraine).

Un peu d'histoire

La ville de Verdun voit le jour au IIIème siècle avant notre ère. Elle fut forteresse gauloise, puis sous le règne romain, cité stratégique et prospère.

En 1552, la ville devient l’un des Trois Evêchés, avec Metz et Toul, à être occupée par Henri II.

En 1648, la ville devient française et Vauban la fortifie sur ordre du roi. Assiégée, occupée, détruite de nombreuses fois depuis sa création, la ville n’en finit pas d’égrener son funeste chapelet.

Bombardé par les prussiens en 1792, elle est occupée un court temps jusqu’à la victoire de Valmy. Canonnée par les Prussiens en 1870, elle capitule après un siège héroïque.

Après cela, la ville de Verdun édifie autour d’elle une double ceinture de forts, ce qui en fait en 1914 la plus puissante forteresse française.

Dès le début de la guerre, les allemands tentent de prendre Verdun, sans y parvenir. La ville devient un camp retranché, point stratégique de la défense française.

Le 21 février 1916 débute la plus célèbre bataille du siècle. L’Enfer de Verdun coûte la vie à 163 000 français et 143 000 Allemands.

Verdun, c’est aussi une jolie petite ville de province dominée par sa cathédrale. Ses petites ruelles en pente et ses nombreux escaliers invitent à d’agréables promenades.

Le quai de Londres est un point central, au bord du canal de la Meuse, où les bateaux de plaisance peuvent s’y amarrer. On va se désaltérer et se restaurer sur une des nombreuses terrasses qui bordent les quais. En été, on y vient écouter de la musique.